AUGMENTATION MAMMAIRE PAR TRANSFERT DE GRAISSE - CHIRURGIE ESTHETIQUE DES SEINS

DEFINITION ET OBJECTIFS

 

Afin de traiter l’hypoplasie mammaire, c’est à dire le manque de volume de la poitrine, 2 grandes familles de techniques se présentent : la mise en place de prothèses mammaires ou bien le transfert de la propre graisse de la patiente au niveau de la poitrine. Cette technique possède de nombreux noms, les plus courants étant lipofilling mammaire, greffe de cellules graisseuses greffe d’adipocytes dans les seins, injection de graisse ou encore liposculpture, lipostructure, lipomodelage des seins…

Avoir une « petite poitrine », de « petits seins » ou des « seins plats » est une condition soit congénitale, chez une femme dont la glande mammaire ne s’est pas ou peu développée, soit secondaire, après amaigrissement ou après grossesse et allaitement par exemple. Cette hypoplasie est soit isolée, soit associé une ptose mammaire, c’est à dire, à des « seins qui tombent » ou « une poitrine qui s’affaisse ».
Dans ce cas, si la chute des seins est plus importante, il faudra alors associer au transfert de graisse une cure de ptose mammaire ou mastopexie qui permettra de remonter la poitrine.

 

PRINCIPE

 

La graisse va être prélevée au niveau de zones donneuses (zones de surcharge graisseuse) : Régions trochantériennes (culotte de cheval), flancs et poignées d’amour, cuisses, ventre globalement comme au cours d’un lipoaspiration classique. Après préparation (centrifugation, ou décantation etc…), elle sera ensuite réinjectée dans le sein, plus précisément dans le tissu mammaire. Le but est, comme avec les implants mammaires, d’apporter le volume nécessaire pour corriger « des petites seins » (hypoplasie mammaire) ou des « seins vidés ». Une partie de la graisse sera cependant résorbée mais la partie restante, la graisse qui a « pris » est définitive. Selon les patientes et la technique utilisée, on estime 60-70 % de la graisse réinjectée va se maintenir. Le Docteur Grandpierre utilise pour maximiser cette prise une machine spécifique pour le prélèvement - traitement - réinjection de graisse appelé Body-Jetâ, disponible à la Clinique du Grand Avignon, située aux Angles, derrière Villeneuve-les-Avignon, où il opère. Il vous expliquera en consultation en quoi consiste cette technologie des plus modernes.

 

AVANT L’INTERVENTION

 

Cette chirurgie esthétique de la poitrine est réalisée sous anesthésie générale.

Un examen clinique complet est nécessaire avant l’augmentation mammaire et sera accompagnée d’un examen para clinique, le bilan sénologique qui comprendra une échographie et/ou mammographie des deux seins. Le recueil des antécédents de la patiente permettra aussi de rechercher un cancer du sein dans la famille ou chez la patiente elle-même qui représenterait une contre-indication aux transferts graisseux.

Au cours des consultations préopératoires dans son cabinet en Avignon, en Provence, votre chirurgien vous expliquera les modalités chirurgicales, ses risques et complications potentielles.

 

APRES L’INTERVENTION

 

Cet acte est pratiqué en ambulatoire, permettant un retour à domicile le soir même, avec les antalgiques qui permettront le traitement des éventuelles douleurs post-opératoires.

Un rendez-vous en consultation post-opératoire de contrôle à J10-J15 vous sera donné. Le port du soutien-gorge de contention est à prolonger pendant 1 mois la journée.

Les suites opératoires pourront être notamment marquées par des bleus (ecchymoses), un œdème (gonflement), au niveau des zones prélevées comme au niveau de la poitrine, zone de réinjection. Ces signes régressent en 15 jours (pour les ecchymoses) à 3 mois pour l’œdème.

 

QUESTIONS

 

  • Quand le résultat est-il jugé comme stable ? On considère que l’on a une bonne idée du résultat entre 3 et 6 mois pour ce qui est du volume des seins, quand la majorité de l’œdème a disparu. Pour les zones lipoaspirées ou liposucées, il faudra attendre plutôt 6 mois pour constater le bénéfice définitif sur la silhouette (disparition ou atténuation de la culotte de cheval, des poignées d’amour, des bourrelets du ventre…).

 

  • Cette chirurgie esthétique des seins d’adresse-t-elle à toutes les patientes ? Non, toutes les patientes ne sont pas de bonnes candidates, soit parce qu’elles ont dans leurs antécédents une histoire familiale ou personnelle de cancer du sein, soit parce qu’elles n’ont pas de zones donneuses (patientes trop maigres), ou bien encore parce que les conditions locales ne la permettent pas (qualité de la peau, ptose très importante, etc…). Votre chirurgien vous guidera dans le choix de la technique adaptée à l’augmentation mammaire souhaitée.

 

  • Que se passe-t-il pour ma poitrine si je maigris ? Votre poitrine suivra l’évolution de votre poids. En cas d’amaigrissement, le volume des seins diminuera. Et inversement.