LIFTING CERVICO-FACIAL

Le lifting du visage et du cou, parfois appelé aussi abusivement mini-lifting, est l'intervention qui va traiter le vieillissement de cette partie du corps. 

Le relâchement du visage et du cou survenant avec l'âge entraine un affaissement de la peau et des muscles : C'est ce qui crée les plis d'amertume, les "bajoues" et la perte de l'ovale du visage, pouvant aller jusqu'à entrainer l'apparition d'un "jabot".

PRINCIPES

La chirurgie va permettre de corriger ces défauts en remettant en tension les muscles de la face et du cou. La peau du visage par-dessus est ré-étalée et, elle aussi, remise en tension sans excès. Les incisions sont placées essentiellement dans les cheveux, en avant et en arrière des oreilles dans des zones de discrétion maximale. Le lifting cervico-facial est souvent associé à une lipoaspiration ou lipossucion du cou ou double-menton dans la même opération.

AVANT L'INTERVENTION

Le lifting du visage et du cou est la plupart du temps effectué sous anesthésie générale mais peut parfois être réalisé sous anesthésie locale potentialisée par une sédation. Le chirurgien décollera la peau au-dessus du plan musculaire ou musculo-aponévrotique qui sera remis en tension. La peau sera ensuite redrapée et l'excès cutané retiré. Les sutures seront faites sans tension excessive. Le but est d'obtenir un résultat naturel.

APRES L'INTERVENTION

Le patient sort le plus souvent le lendemain le l'intervention, après ablation des petits drains en arrière des oreilles. Celle-ci n'est que peu douloureuse mais la tension liée à l’œdème peut faire ressentir une gêne ou inconfort dans les jours qui suivent le bloc. Dès la fin de la chirurgie, une mentonnière de maintien ou "Press-lift" est mise en place. C'est un vêtement compressif qui va plaquer les tissus opérés afin qu'ils cicatrisent bonne position.

QUESTIONS

Quand faut-il considérer le résultat stable ?

Même si les cicatrices évoluent pendant au moins 1 an, on peut considérer que l'on a une bonne idée du résultat à 3 mois. Progressivement, on constatera une récidive des défauts qui ont fait poser l'indication de lifting. On peut ainsi dire qu'à 10 ans en moyenne, on retrouve l'état initial, celui d'avant l'intervention. Tout se passe comme si le visage avait ainsi épargné une dizaine d'années de vieillissement.

Peut-on associer une blépharoplastie ou chirurgie esthétique des paupières à un lifting ?

En plus de la liposuccion du cou et du double menton, Il est très fréquent de combiner un lifting avec une chirurgie de rajeunissement des paupières. De même, on peut associer le lifting avec des techniques de médecine esthétique comme un peeling, des injections d'acide hyaluronique ou de toxine botulique (botox) qui sont des traitements complémentaires.

A quel âge doit-on réaliser le lifting ?

L'âge idéal pour cette chirurgie du visage et du cou est d'environ 40 ans. Cela parait très précoce mais c'est à cet âge que le résultat est le plus durable. En moyenne, cette chirurgie est pratiquée de 50 à 60 ans. A partir de 65 ans, elle reste possible, à condition d'avoir des attentes réalistes et en sachant que les résultats sont moins spectaculaires. Votre chirurgien vous aidera à déterminer si cette chirurgie est une bonne indication dans votre cas.